Pierre-Guillaume CLOS

Pierre-Guillaume CLOS

IN OUT une expo ON TIME, ESTUAIRE 2009

Avec Pierre-Guillaume CLOS,
Briac LEPRÊTRE,
Vincent MAUGER,
Fabrice PARIZY et
BIOBOT par APO33-ECOS-A 10 LAB


Du 5 juin au 16 août 2009
Du lundi au samedi 9h30-12h30 14h-18, le dimanche 15h-18h
LE HANGAR, Office de Tourisme, Quai Sadi Carnot, 44560 PAIMBŒUF

Vernissage le 12 juin à 18 heures


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’exposition IN-OUT - « dedans-dehors » - propose un regard sur le paysage environnant qui infiltre le lieu d’exposition, les œuvres réagissent à leur contexte jusqu’à rendre ce paysage fictionnel.
Questionnant la notion de paysage et sa réalité, les œuvres interrogent nos constructions mentales (perceptions, imaginations), jusqu’aux limites de nos représentations du réel.

Le Plongeoir [1], œuvre monumentale de Briac Leprêtre, immerge virtuellement le lieu d’exposition -jadis véritablement dans l’eau lors d’une grande marée. Le Plongeoir-simulacre, réplique d’un autre en béton sur une plage de la Manche- dévient ici un objet utopique à la structure obsolète, une démesure à l’échelle du paysage qu’il confronte, surtout une incongruité dans ce hangar. On ose s’y projeter, plonger mentalement depuis sa structure massive et vraisemblablement indéplaçable.
La doublure de polystyrène devient monstrueuse, un animal d’un autre temps, invulnérable.

La proposition en extérieur de Fabrice Parizy vient déplacer cet imaginaire : a contrario, la matérialité du sol du hangar est soulignée, prolongée par la continuation d’une dalle de béton à travers les parois et la baie vitrée. Le lieu pourrait rejoindre le paysage, il y déborde, déplaçant un élément de fondation comme un trait d’union. Fabrice Parizy nous propose de pratiquer l’œuvre, de faire l’expérience de ce socle vide, de cette presqu’ « Ile de béton » [2], où l’on peut contempler « dedans-dehors ».

On peut également évaluer une distance entre le réel et l’imaginaire avec la pièce de Pierre-Guillaume CLOS qui apparaît comme une balise dans le lieu, un outil de mesure avec le paysage. Une flèche lumineuse, comme une signalétique suspendue, semble désigner un point singulier ou une scène invitant à se tenir « ici » précisément. Ici-même, une diffusion sonore évoque un paysage artificiel troublant, un « au-delà » intriguant.
Écho à l’élément industriel visible dans le paysage, l’œuvre de Pierre-Guillaume Clos engage la fiction, dans une zone à la fois hypercontrôlée et se déployant dans toute l’exposition…

La série de dessins de Vincent Mauger (en mezzanine) joue du potentiel ironique de troubler les règles d’un jeu technologique fascinant. Vincent Mauger renverse le processus technique habituel en habillant des dessins 3D de crayonnages « faits mains » ! Surplombant le Plongeoir dans IN-OUT, dans un tout autre rapport d’échelle, les dessins proposent un paysage virtuel, interstice entre le réel et sa (re)production.
Perturbation, glissement d’échelle vers une hyperréalité plus kitsch qu’onirique, le réel est devenu l’alibi du modèle !

BIOBOT nous propose une déambulation sonore en extérieur du Hangar (façade EST) à partir de données environnementales captées en temps réel à Londres, Nantes, Le Pellerin, etc…et mises en flux pour transiter via internet. Des interfaces de programmations (les patchs) interreliés mixent et recomposent les données numériques pour proposer un paysage sonore en perpétuelle évolution.
Alliant recherche et expérimentation par les réseaux numériques ; ECOS , APO33, A 10 LAB déploient un espace de diffusion spécifique pour IN-OUT, l’ordinateur visible en vitrine et les hauts-parleurs sous les fenêtres.
BIOBOT prolonge les postulats de l’exposition par la diffusion d’un paysage mental, d’un jardin sonore à partir de données réelles. La diffusion démultiplie l’espace référent et nous engage dans « la réalité du virtuel numérique », dans une ubiquité de fictions…

L’exposition IN-OUT tente de conjuguer des états doubles et réversibles d’œuvres instaurant à la fois des jeux de tension et d’oscillation entre le réel et la fiction, mais aussi des relations mouvantes entre les œuvres et le contexte environnant.

Marina Pirot



contact: Association ON TIME
Marina Pirot, directrice artistique
tel: 06 66 65 96 31
marina.pirot@ontime.fr

[1Production 40mcube, remerciements Le Kiosque Mayenne.

[2Ballard, « L’Ile de Béton ».

Copyright © Pierre-Guillaume CLOS 2001-2018. Tous droits réservés sauf mentions contraires.
Pour toutes informations écrire à : contact@pierreguillaumeclos.com
Site propulsé parLogo Spip 3